Le printemps

L’hiver s’endort – la Corée se réveille

Dès l’arrivée du printemps, une multitude d’initiatives et de festivals fleurissent un peu partout au pays du matin calme. L’occasion pour nous de revenir sur la culture prépondérante des festivals en Corée du Sud… et du street food – eh non, votre cuistot ne perd pas le nord.

republic-of-korea-2777849_1920
Observer les cerisiers en fleurs, un des passe-temps du printemps

L’art de vivre au fil des saisons 🌅

De décembre à février, il n’est pas rare de voir le thermomètre stagner en dessous de zéro degré. Rien d’étonnant donc à ce qu’à la sortie du rude hiver coréen, les habitants aient envie de célébrer les beaux jours. Les nombreux festivals organisés de fin mars à mi mai sont l’occasion pour eux de se retrouver et de profiter (enfin !) d’un climat plus doux et ensoleillé – même si les températures dépassent encore rarement les 15°C.

Plus qu’une simple tradition populaire, les festivals sont une aubaine pour celles et ceux qui veulent observer la dualité tradition-modernité de la Corée du Sud. À l’instar de certains de ses voisins asiatiques, les festivals de saison de Corée reflètent le profond respect porté par le peuple coréen à la nature et au déroulement cyclique du temps, thème cher à la religion bouddhiste qui représente environ un quart de la population.

paper-lantern-444440_1920
Des lanternes de lotus

La naissance du Bouddha historique est d’ailleurs célébrée en mai, plus précisément le huitième jour du quatrième mois lunaire, jour férié national. À cette occasion, les temples accrochent des lanternes colorées et de splendides défilés sont organisés, comme la célèbre parade de Yeon Deung Hoe, le festival des lanternes de lotus de Séoul, et celui de Daegu et son lancer de lanternes (vidéo ci-dessous).

Les festivals printaniers 🌸

Les villes et les campagnes se parent tour à tour de rose et de jaune, les fleurs les plus appréciées étant la fleur de cerisier, le colza, l’azalée et… la tulipe ! Ainsi bourgeonne sur toute la péninsule une ribambelle de festivals de saison ayant trait à la floraison. Cette diversité de couleurs en fait une période particulièrement propice au tourisme.

 

Pour bien prévoir son voyage, il faut veiller à s’informer sur les prévisions de floraison, car elles varient d’une année sur l’autre, et être prêt-e à affronter la foule (surtout pour les cerisiers… en saison, les spots sont pris d’assaut). À Séoul, la floraison des cerisiers s’étend sur environ une semaine, tandis que c’est sur l’île de Jeju que leur densité est la plus élevée. Une autre bonne raison d’aller y faire un tour !

Le grand air, ça creuse ! 🥟

C’est bien connu, quand l’appétit va, tout va. Les Coréens l’ont bien compris, et les stands de nourriture germent eux aussi un peu partout à l’extérieur pendant cette période festivalière. Débutant-e-s, pas de panique ! Un excellent article de Lonely Planet (en anglais) vous familiarise aux genres de street food que vous pourriez être amené-e-s à rencontrer.

market-1971125_1920
Des gâteaux de riz épicés (tteokbokki) sur un marché

Entre autres tendances du printemps, la fin mars nous offre la frénésie du “cherry blossom”, où tout devient excuse pour parfumer ses plats à la fleur de cerisier. C’est également la saison maraîchère, et l’alimentation coréenne reposant tout particulièrement sur les légumes de saison, ils ont une place de choix sur le podium. Les légumes de montagne bénéficient même de leur propre festival à Yangpyeong (le Yongmunsan Wild Plants Festival 양평 용문산 산나물 축제).

Ça arrive et ça nous intrigue 🔍

On vous a concocté une liste de festivals en cours et prévus à ne pas rater :

  • Le festival des tulipes de Taean (district de Taean, province de Chungcheongnam-do, jusqu’au 9 mai 2018). L’un des cinq meilleurs plus beaux festivals de tulipe au monde… et la tulipe en Corée, ça nous intrigue !
  • Le festival de bambou de Damyang (district de Damyang, province de Jeollanam-do, jusqu’au 7 mai). Des activités et des jeux sont organisés autour du bambou. Intrigant, non ?
  • Le festival des herbes médicinales de Daegu (ville de Daegu, province de Gyeongsangbuk-do, jusqu’au 7 mai). Une fenêtre qui donne sur la médecine traditionnelle coréenne. Si vous ne trouvez pas ça intrigant, alors là on sait plus quoi faire.
  • Le festival des lanternes de lotus Yeon Deung Hoe ! (Séoul, du 11 au 13 mai) Ça c’est bon, on a lancé l’intrigue un peu plus haut.
  • Le festival du thé vert de Boseong (province de Jeollanam-do, du 18 au 22 mai). On a un article à ce sujet qui pourrait piquer votre curiosité… 🍵

Rendez-vous sur le site officiel du tourisme coréen pour ne rien louper !

Avec tout ça, on espère que de votre côté aussi vous profitez du printemps, et on vous dit à la prochaine pour un nouvel article !

🌟 Élise

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s